Votre séjour à l’Ashram

Anakhyashram, ashram en Provence

Vos rythmes personnels
Chacun suit le rythme qui lui correspond en accord avec les raisons de sa présence.
Le Seva et le Karma Yoga peuvent être adaptés afin de convenir à chacun. La durée de ces participations peut être répartie différemment afin de s’adapter à des cas particuliers.

Les rythmes du lieu
Deux moments de la journée permettent de créer une harmonie entre les résidents à l’Ashram.
La pratique du matin : de 6h30 à 8h00 (1/2h de méditation suivie d’1h30 de hatha-yoga).
La pratique du soir : de 18h00 à 20h00 (1/2h d’assise silencieuse, suivie d’Asana, Pranayama, Dharana).

Pendant ces deux périodes quotidiennes, la présence de tous les résidents est vivement souhaitée afin de ne pas s’extraire, de ne pas s’isoler et dans certains cas particulièrement difficiles de ne pas se laisser aller à la dépression et aux jugements.

Une pratique nocturne facultative complète le rythme des journées. Il s’agit plutôt d’une présence en assise comportant suivant les jours une concentration ou des chants. Cette pratique débute à 22h et n’a pas de durée définie. Chacun suit son propre rythme.

Durant les stages et retraites, les horaires spécifiques de ces rencontres ont la priorité, en particulier la pratique du matin de 5h30 à 8h30 (1 heure de méditation et 2 heures de pratique du Yoga), la pratique du soir de 17h à 18h30 et la pratique nocturne qui débute à 21h30.

Les rythmes du lieu favorisent l’apaisement des tensions, de la violence et des jugements et visent à l’unité pour permettre la diminution de la souffrance et l’apparition de la joie. La pratique du Yoga n’en a pas l’exclusivité mais constitue un moyen propice.

Les repas : (dans la mesure du possible, les repas sont pris en commun)
Le petit déjeuner est pris à 8h. Le repas du soir est pris à 19h.
Pour le repas de midi, rien n’est prévu. En fonction des circonstances, il peut être préparé ou non. Cependant, chacun est libre de se restaurer. Les repas constituent un espace et un temps de partage harmonieux. Le silence est encouragé surtout à la fin du repas du soir.
Le repas n’est pas une occasion de compensation ni un moyen de faire baisser des tensions internes par l’abus de sucres, de graisses ou d’alcool. La nourriture y est donc légère avec très peu de transformation des aliments ou de mélanges.

La non violence
Nous manifestons de la violence dans tellement de circonstances que nous n’y prêtons plus attention. La violence verbale, la colère et les jugements nous accompagnent souvent.
Une certaine fermeté doit être mise en œuvre pour réduire ces comportements. La nécessité des jugements dans un contexte social violent, égoïste et hyper intellectualisé est peut-être parfois utile mais on peut aussi explorer d’autres possibilités.

L’accès à la salle de pratique et de méditation
Un lieu se « charge » des qualités que nous y mettons jour après jour. Si nous sommes attentifs, ces qualités nous reviennent dès que nous y entrons.
Dans la salle de pratique et de méditation, certaines qualités très précieuses sont recherchées :
Au niveau du corps : La légèreté et la propreté du corps sont utiles tant pour les aspects hygiéniques que pour l’allègement si favorables à la pratique du yoga et à la méditation.
Au niveau des énergies : L’accès à la salle de pratique nécessite l’apaisement de la colère, de la jalousie, de la peur ou du désir. Pour cela, il suffit d’être conscient de ces énergies en soi et de manifester la ferme intention de s’en défaire sur l’instant. Un effort de prise de conscience éclaire la situation et d’autres énergies peuvent prendre la place.
Au niveau des pensées : Nous pensons continuellement à nous et à nos petits problèmes, ce qui crée fatigue, inattention et perte d’enthousiasme. Si nous parvenons à tourner les pensées sur des choses plus immédiates (perceptions, sensations) ou plus essentielles (sens de la vie, présence aux autres), le temps passé dans la salle de pratique aura un relief beaucoup plus savoureux pour soi et pour les autres.

Les heures de méditation
Durant les heures de méditation le matin de 5h30 à 6h30 et le soir à partir de 22h30, la qualité du silence devient primordiale. Le matin l’entrée dans la salle de méditation se fait suffisamment tôt pour être immobile et silencieux à 5h30 ou 6h30. En cas de retard, l’accès n’est pas possible. Le soir, à partir de 22h30, le silence de fonctionnement est nécessaire et l’accès à la salle de pratique réservée à ceux qui souhaitent méditer.

Quelques règles de fonctionnement
Ce ne sont pas des interdits visant à réduire une liberté mais des moyens mis à disposition pour favoriser un temps et un espace de clarté et de désencombrement.

Téléphones portables :
Ils ne sont pas admis à l’intérieur des bâtiments, même éteints. Votre téléphone doit être déposé éteint dans votre véhicule ou au coffre de l’Ashram.
L’électro-sensibilité aux ondes magnétiques est de plus en plus répandue et un téléphone allumé peut être très pénible pour certains. Il n’y a pas de wi-fi à l’Ashram.
De plus, le téléphone entretient une disponibilité à l’urgence et au stress. Il nuit à la sérénité.
Le téléphone fixe de l’Ashram permet de recevoir les appels urgents. Si vous souhaitez utiliser votre portable, il est possible de le faire à l’extérieur de la propriété de façon discrète.

Accès internet
Il est possible à certaines heures (de 8h30 à 10h30 et de 13h30 à 15h00) en utilisant la box filaire du lieu et l’ordinateur mis à disposition. L’utilisation de ce matériel doit être mesurée et discrète afin de ne pas perturber les autres personnes présentes.

Réveils, montres, tapis, vêtements
Nous essayons de limiter les bruits parasites et les dépendances. Des réveils sont présents dans toutes les chambres et un gong rythme les heures remarquables de chaque jour. Si possible, évitez les montres et autres signes distinctifs afin de ne pas trop entretenir les habitudes et éviter les bruits et cliquetis préjudiciables à la qualité de la présence sur place.
Pour entrer dans la salle de pratique, chaînes, bracelets, montres mais aussi tapis bruyants, vêtements bruyants et bouteilles d’eau sont absolument proscrits.

Consommation de certaines substances
Il n’y a pas d’interdits car cette notion provoque le rejet et le conflit, mais votre séjour peut aussi être l’occasion d’examiner certaines habitudes avec un regard nouveau plus paisible. De plus, de nombreuses personnes cherchent à interrompre certaines habitudes (en particulier de tabac) lors de leur séjour et cet effort est fragile. Merci de faciliter leur démarche en étant très discret si vous ne voulez pas vous interrompre le temps de votre séjour.ashram en provence